Greffe de Cheveux : 9 effets secondaires

Anthony Divers 27 Comments

JaredMinoxFina4
Vous voulez voir son témoignage ? Où dois-je envoyer le lien pour consulter sa méthode ?
 

Chaque intervention chirurgicale a des effets secondaires. La greffe de cheveux n’échappe à cette règle. Bien que ce soit une procédure fiable et sûre lorsqu’elle est effectuée par un chirurgien spécialisé, il y a des effets secondaires connus qui peuvent se  manifester de différentes manières selon le patient, la qualité de l’intervention chirurgicale et le respect des recommandations post-opératoires.

Ces effets secondaires disparaissent habituellement en l’espace d’une à trois semaines. Pour les éviter ou les limiter au maximum, il est conseillé de consulter un médecin réputé spécialiste de la greffe de cheveux.

Ci dessous la liste des effets secondaires possibles suite à une greffe de cheveux. Les 3 derniers sont les situations les plus inconfortables auxquelles vous pouvez faire face. Et il est préférable de s’en inquiéter avant.

Ils sont plus ou moins fréquents (et pénibles)

Certains effets secondaires se manifestent juste après l’intervention et d’autres, quelques jours après l’opération. Ils varient d’une personne à l’autre : âge, sexe, type d’intervention, propriétés du cuir chevelu, capacités à cicatriser, environnement du patient, respect de la posologie du médecin et bien sûr, qualité de l’intervention chirurgicale.

1 – Amincissement Chevelure / Chute de Cheveux

Après une greffe de cheveux, la chevelure a tendance à s’amincir. Certains cheveux tombent. Paradoxalement, c’est un réaction normale. Il s’agit d’une réaction du cuir chevelu face au choc de l’intervention.

Les cheveux greffés passent par une phase télogène pour se mettre au repos, en sommeil. C’est un cycle de vie normal pour un cheveu : un moment où la racine se détache du cuir chevelu, pour laisser place à un nouvelle racine.

Tous vos cheveux ne tomberont pas. Dans le lot d’unités folliculaires arrachées à la zone donneuse, certains greffons peuvent ne pas avoir été extraits correctement, avec une racine coupée ou endommagée.

Et sur les zones receveuses, certains greffons ne prennent pas parce qu’ils sont mal implantés dans le derme ou trop rapprochés les uns des autres. Seuls ceux qui ont les racines les plus faibles sont éliminés.

Ensuite, les cheveux reprennent leur cycle de croissance normal en passant par les phases anagène puis catogène.

Dans les cas extrêmes, avec des pertes de 50 à 100 cheveux par jour, cela peut aussi être lié à une densité de greffage trop forte ou à un chirurgien inexpérimenté.

C’est pourquoi il est important de choisir correctement son chirurgien, sans oublier que des médicaments contre la chute des cheveux peuvent aussi être prescrits pour limiter cette chute de cheveux post-opératoire.

2 – Gonflements

Les observations médicales sur les symptômes post-opératoires d’une greffe de cheveux, montrent que la plupart des patients présentent des gonflements. Et c’est presque 1 personne sur 2 qui déclare ressentir une légère douleur liée à ces gonflements.

Les gonflements peuvent se remarquer en particulier dans la zone autour du front et autour des yeux. Cela dure généralement quelques jours. Quatre jours dans le pire des cas. A la suite, certaines personnes présentent un œil au beurre noir.

Les traumatismes cutanés sont  la raison du gonflement dans ces zones. Des petites déchirures ont été faites sur le cuir chevelu et dans la zone située juste au-dessus du front. Elles expliquent pourquoi la partie supérieure de la face s’enflamme. Les vaisseaux sanguins sont blessés.

L’inflammation est un processus nécessaire à la guérison. Et les gonflements font partie du processus de guérison qui se produit dans le corps. Sans eux, les blessures et les lésions ne guériraient pas. Il s’agit d’une situation temporaire au cours de laquelle il pourra être préférable de rester au calme et reposé.

3 – Saignements

Là encore, c’est une réaction qui peut être normale. Entre l’extraction, la découpe et la réimplantation des greffons c’est le derme crânien qui est agressé.

Des saignements sont susceptibles de se produire. En général, ils sont rares, peu importants, très localisés et ne durent pas.

Il peut malheureusement arriver que le saignement ne s’arrête pas tout de suite ou que le crâne saigne durablement si l’intervention ou les points de suture éventuels ont été mal faits.

On parle alors d’hémorragie. Si cela se produit, le médecin pourrait avoir besoin de prendre des mesures supplémentaires pour contrôler le saignement.

4 – Croûtes

Comme vous le savez, la formation de croûtes est un moyen de défense biologique de la peau contre les bactéries et les infections.

Les croûtes se forment pour aider le processus de guérison des plaies. La surface de la peau est sensible et il doit y avoir un bouclier pour la couche vulnérable de la chair.

Il est normal qu’une croûte commence à se former sur la plaie. Cette couverture est composée de cellules mortes et de sang séché. Et sous la croûte, les cellules se régénèrent et stabilisent le nouvel environnement.

Ces croûtes vont naturellement tomber et disparaître en une dizaine de jours ou moins. La cicatrisation des plaies dépend directement de la capacité de guérison de votre corps.

5 – Démangeaisons

Vous aurez probablement des démangeaisons au cours des jours qui suivent l’intervention. Comme elles sont très souvent liées aux croûtes qui se forment pour guérir les lésions, il ne faut surtout pas gratter avant qu’elles tombent ou disparaissent d’elles mêmes.

Vous pouvez utiliser un shampoing, une huile hydratante ou appliquer une pommade apaisante pour vous soulager.

Si les démangeaisons prennent des proportions qui vous semblent intenables, consultez un dermatologue pour qu’il se penche sur le problème.

6 – Engourdissement / Insensibilité du cuir chevelu

Cette sensation est une évidence pour tous ceux qui ont pratiqué une greffe de cheveux. Le patient ressentira certainement un engourdissement ou l’impression d’une insensibilité du cuir chevelu pendant quelques semaines après la chirurgie. Ces symptômes peuvent être du à la circulation réduite du sang dans les tissus capillaires.

Rappelez-vous que le cuir chevelu subit des lésions lors de l’intervention. Les petits vaisseaux sanguins se reconstruisent toujours et  renforcent le tissu autour des follicules. C’est une phase temporaire qui fait aussi partie du processus de guérison.

 

Contrairement aux effets secondaires ci-dessus qui se manifestent chez la plupart des patients, les complications ci-dessous (7,8,9) sont moins fréquentes. Elles sont de l’ordre du possible.

Elles peuvent se produire si vous avez mal choisi votre chirurgien et/ou si votre peau réagit de manière atypique vis-à-vis de la greffe. Les réactions physiologiques de votre corps doivent normalement avoir été identifiés par le chirurgien lors des examens et analyses préalables à l’intervention. Elles sont essentielles pour évaluer la solution la mieux adaptée au patient qui consulte pour une greffe de cheveux. Parlez en simplement avec le médecin que vous consultez. Dans certains cas, la greffe n’est pas envisageable…

7 – Kystes

Des kystes peuvent se développer lorsque le follicule pileux est endommagé et se développe dans la couche de la peau comme un poil incarné. C’est un effet secondaire commun, mais il peut prendre des proportions anormales chez les sujets propices à ce type d’infection : peaux grasses, maladies de la peau, etc.

Il faut alors immédiatement consulter son médecin immédiatement car si les kystes peuvent être bénins, il faut toujours les considérer comme nocif.

8 – Infections

Les infections peuvent être causées par un manque d’hygiène du patient. Elles peuvent se manifester par des plaies suppurantes, de la fièvre, des gonflements qui ne partent pas, de fortes hémorragies, etc… Consultez votre médecin dès les premiers signes infectieux.

C’est un cas (normalement) très rare, mais elles peuvent aussi être liées à des instruments chirurgicaux infectés ou des salles d’opération insalubres. Dans ce cas, il est préférable de consulter un autre médecin ou centre de soins que celui où l’intervention a eu lieu. Tout en informant le chirurgien et la clinique où l’intervention a eu lieu, et éventuellement les autorités sanitaires ou disciplinaires.

9 – Cicatrices

Nous sommes pas tous égaux face à la cicatrisation. La plupart des personnes ont un processus de cicatrisation « normale » que des paramètres telles que l’âge ou la santé du patient viennent modérer. D’autres ont une prédisposition génétique à la formation de cicatrices visibles, telles que les cicatrices chéloïdes qui provoquent des excroissances ou exubérances du derme sur les zones de lésion.

Elles peuvent être disgracieuses et bien visibles sous une coiffure courte. Si vous avez ce type d’antécédent ou si vous avez des doutes sur votre capacité à cicatriser correctement après l’intervention, informez le médecin pour qu’il adapte son protocole.

Au delà de ça, ne vous mentez pas. Ce type d’intervention n’est pas anodin. Que l’on procède par extraction d’une bandelette de peau ou des mini-punch pour extraire les unités folliculaires des zones donneuses, cela laisse des traces sur la peau.

Si les techniques de greffe évoluent vers une meilleure prise en compte de ce type de désagréments, n’oubliez pas que votre peau continuera à vieillir et que la perte de cheveux est un processus qui touche la plupart des personnes âgées.

Certains stigmates de votre greffe de cheveux peuvent n’être visibles qu’après de nombreuses années, lorsque votre chevelure aura tendance à naturellement s’éclaircir et se parsemer…

Ce qu’il faut retenir

Sauf dans les cas particuliers 7,8,9, globalement, pour la plupart des gens, les effets secondaires mentionnés ici sont des inconvénients légers. Ce sont des symptômes temporaires qui disparaissent en quelques semaines.

Naturellement, le corps est préparé et capable de se rétablir quand il a besoin de réparation. Les coupures sur le cuir chevelu guérissent en peu de temps et il existe des médicaments que votre médecin peut vous prescrire pour passer ce cap.

Chaque année, des dizaines de milliers de personnes font une greffe de cheveux. Certaines cliniques spécialisées pratiquent plusieurs centaines d’opérations par an. Et si les résultats n’étaient pas au rendez-vous, nous en serions globalement déjà informés dans la presse, les médias ou via internet.

Dernière recommandation pour les patients qui s’exercent régulièrement ou qui ont une activité professionnelle physiquement intense. Il est préférable de s’abstenir de tout exercice ou effort intense au cours des semaines qui suivent la chirurgie ou jusqu’à ce que vous vous sentez aptes à le faire à nouveau.

L’exercice physique nécessite de la force. Cela peut faire éclater les vaisseaux sanguins et ouvrir les plaies. Lorsque ces blessures sont ré-ouvertes, des saignements peuvent survenir et les bactéries peuvent pénétrer à l’intérieur de ces coupures. Cela vous exposerait à un risque accru d’infection.

Commentaires 27

  1. Merci pour cet article qui m’a éclairé sur la greffe des cheveux et quoi il faut s’attendre après l’intervention.
    Cependant, j’aimerai avoir votre avis sur la réussite de ce genre de greffe pour les personnes âgées (60-65 ans).
    Merci bcp.

    1. Auteur
      Article

      Bonjour Ahmed,
      Le vieillissement se manifeste différemment d’une personne à l’autre.
      Du point de vue médical, l’âge est une propriété physiologique qui s’interprète en croisant d’autres éléments: niveau de calvitie, état du derme crânien, flux sanguin, antécédents médicaux (maladies, contre-indications, allergies, interventions chirurgicales..), etc.
      Mon avis est que vous devriez en parler avec un médecin spécialiste (dermato, chirurgien…). Seules des analyses préalables permettront d’évaluer le degré de réussite pour vous.

  2. Combien coûte les greffes des cheveux.Est ce que vous donniez des aides aux personnes qui veulent les greffes des cheuveux

    1. Auteur
      Article
  3. Bonjour,

    J’ai bénéficié d’une greffe de cheveux le 04 décembre dernier, je suis à 4 semaines. Je suis atteint de psoriasis, j’ai avant l’intervention bien traité ce probleme, le jour de l’intervention je n’avais plus de psoriasis sur le cuir chevelu.
    Après 4 semaines post opératoire je commence à voir 2 ou 3 plaques, heureusement pas dans la zone receveuse, mes questions sont les suivantes:
    Est il possible de traiter avec du diprosalic à S+4 si tant est que demain je me retrouve avec du psoriasis sur la zone receveuse?
    Les patients touchés de psoriasis sont elle à exclure pour ce genre d’opération?
    Les plaques de psoriasis nuient elle aux greffons fraichement installés?

    Dans le cas où je ne peux pas utiliser du diprosalic (a base de coritisone) une pharmacie me propose un spray de la marque LR à base d’Aloé vera à 86%, est il possible de m’appliquer ce spray dans la mesure ou l’aloé vera est connue pour ses bienfaits contre le psoriasis?

    Derniere question, à j+3 ou 4 je touchais mais vraiment délicatement mon cuir chevelu mais vraiment comme si je l’effleurais, et je sentais des croutes qui se détachaient, du coup je les poussais mais sans gratter pour qu’ils se détachent, est ce grave?

    Je vous remercie infiniment pour vos réponses.

    1. Auteur
      Article

      Bonjour,
      Après ce type d’intervention, et étant donné son impact psychologique, les personnes affectées par le psoriasis peuvent avoir des poussées.
      Comme vous le savez, les poussées se manifestent surtout en période de stress (conscient ou non) mais sont peu résistantes face au diprosalic, si la crise n’est pas sévère.
      Pourquoi ne pas en discuter directement avec la clinique ou le chirurgien qui a mené l’intervention ?
      Ils seront de bon conseil car ils vous connaissent.

      1. Rebonjour,

        Justement je leur en ai parlé mais le médecin ne se prononce pas en tout cas pas immédiatement, il me propose d’attendre trois mois avant de reprendre du diprosalic. Mon inquiétude est la suivante le diprosalic se compose d’acide salycilique ce qui me parait très agressif en revanche j’ai un spray à base d’aloé vera ( il y a aussi de l’acide citrique en somme les même vertue que le citron cela reste moins nocif je pense que l’acide salycique).
        J’ai vu sur certains site que des patients ayant bénéficié de greffe de cheveux ont utilisé des produits à base d’aloé vera cela les a soulagé, et dans la mesure où les vertus de l’aloé vera est bénéfique contre le psoriasis je me disais autant faire une pierre de coup.

        Ma seule inquiétude c’est est ce que ce produit risque d’endommager mes greffons?

        Je reviens sur une question de mon précédent post auquel une réponse pourrait me fixer.
        « Derniere question, à j+3 ou 4 je touchais mais vraiment délicatement mon cuir chevelu mais vraiment comme si je l’effleurais, et je sentais des croutes qui se détachaient, du coup je les poussais mais sans gratter pour qu’ils se détachent, est ce grave? »

        Bonne année
        Ali

        1. Auteur
          Article

          Bonjour Ali,
          Seules les semaines à venir vous diront le pourcentage de greffons qui ont correctement pris.
          Je n’ai jamais été greffé et je ne pratique pas ce type de chirurgie.
          Je serais bien maladroit d’énoncer que c’est comme ci ou comme ça concernant l’Aloe Vera versus le diprosalic, l’impact du psoriasis sur la prise des greffons ou la « maturité » des croutes à j+3…

          Que puis-je vous dire à part d’en discuter avec le médecin concerné ou un autre chirurgien spécialiste ?

          Sur le forum hair loss international, vous pouvez aussi discuter avec des personnes qui sont passées par là avant vous.

      2. Rerebonjour,

        Encore une dernière question, les plaques de psoriasis risque t’elle de nuire à la repousse?

        Merci
        Ali

  4. Merci à vos Archibald, il arrive des fois qu’une oreille attentive calme et en des maux et pour cela un grand merci.

    En effet, j’ai déjà consulté le forum hairloss. Un patient a aussi fait du pso dénommé tralala, j’ai laissé un message mais pour le moment sans retour.

    Encore une fois merci de votre célérité.
    Ali
    Cordialement
    Ps: j’ai pour le moment mus le produit à l’aloe vera y’a à peine 10 minutes mais seulement sur la zone donneuse,le produit n’est pas gras et ça a la même texture que de l’eau. Mais franchement je sene un meilleur confort. C’est peut être trop top pour en juger et n’est peut être que psychologique.

  5. Bonjour
    J’ai subi une greffe de cheveux le 24 octobre 2015 nous sommes le 31 janvier 2016 depuis 1 mois environ je perd des cheveux anciens dans la zone greffée et ma chevelure s’éclaircie beaucoup est se provisoire ? Et mes anciens cheveux vont ils repousser et quand approximativement
    Pour camoufler ce probleme j’utilise une poudre densifiante vendue dans le commerce cela peut il empêcher mes anciens et futurs cheveux de repousser?
    Merci de votre réponse
    Serge

    1. Auteur
      Article

      Bonjour
      Il est normal d’avoir une phase télogène des greffons dans les premiers mois qui suivent une greffe (c’est votre cas) : évacuation de follicules avant repousse. Ca peut durer 3 mois ou plus. Ca dépend des individus.
      Impossible de vous dire si les anciens vont repousser et quand.
      Comme on vous l’a probablement expliqué, il faut attendre 6 mois, parfois 1 an, pour voir correctement le bénéfice de la greffe.
      La poudre densifiante n’a normalement pas d’impact si le cuir chevelu n’est pas en phase de cicatrisation.
      Vous n’avez normalement plus de croûte, oedème ou autre, car vous avez été greffé il y a plus de 3 mois.
      En cas de besoin, consultez.

  6. Salut Serge,

    Oui c’est normalement provisoire!

    Je passe par la même période de stress que toi, je perds également mes cheveux dit « primitifs » et effectivement j’ai l’impression d’avoir poins de cheveux que le jours de mon opération. Je me suis renseigné sur le phénomène.

    Il s’agirait du phénomène appelé « shock loss », vos cheveux ont subi (comme les mien) un tel traumatisme qu’ils tombent. Cette chute est normale selon les différents chirurgien. La repousse va se faire, il ne faut pas s’inquiéter.

    Quant à savoir quand, les différents site indiquent que la repousse se fait en même temps que les greffons. Après chacun d’entre nous est différents bien entendu.

    Tu peux avoir plus de détails sur ce site: http://greffedecheveux.feriduni.com/fr/greffes-methodes/fut/la-croissance-des-cheveux.html

    Voilà ce qu’ils disent:
     » Dans certains cas, et notamment dans le cas d’un traitement de densification, il peut arriver que non seulement les cheveux donneurs tombent, mais aussi les cheveux alentours, lesquels repousseront également au bout de cette période de perte capillaire. Ce dénommé « shock loss » est un phénomène pratiquement toujours temporaire et bref. Il apparaît chez certains patients et est probablement déclenché par le stress induit par l’opération »

    Concernant la poudre densifiante pour être honnête j’en sais strictement rien, j’ai entendu parler de ça mais je connais pas sa composition qui pourrait être nuisible ou non aux cheveux ou aux greffons. Je pense que seul un dermatologue ou ton chirurgien pourra tranch de manière péremptoire.

    Merci à l’administrateur de confirmer.

    Bon journée.
    Ps: mes infos ne sont pas médicales, c’est seulement un recueil d’informations sur différents forum. N’hésitez pas à interpeller votre chirurgien qui affirmera ou non.

    1. Auteur
      Article
  7. bjr j ai fait une greffe fue y a 8 jours et je me suis gratte un peu crane et pt morceau croute tombe quand je touche crane est ce grave pour la suite de la repousse

    1. Auteur
      Article
    1. Auteur
      Article
  8. Bonjour, j’ai fais une greffe de cheveux il y’a quelque semaine.. a 12 jours de l’opération j’ai enlever elles croutes mais je les ai enlever a sec en les frottants ils sont tomber facilement.. on m’a dit que j’ai pu détacher des greffons et que j’aurai du faire sa sous l’eau au shampoing.. est ce vrai ?

    1. Auteur
      Article
  9. Bonjour,

    je suis à 10 jours post-op d’une greffe FUE. Pensez-vous que c’est sans danger de mettre un peu de gel d’aloe vera ou d’huile d’émeu (qlq goutes dans un shampoing) sur la zone donneuse afin de me débarrasser des croutes ?

    merci

  10. Bonjour
    Je veux savoir après quelques années de greffe quand on se rase la tête totalement nue est ce que les cheveux vont repousser?

    1. Auteur
      Article
  11. Bonjour je voudrais savoir apres l’opération et t-il possible de Porter une casquette je veux que l’opération passe inaperçue pour les proches ??

  12. Femme 19 ans chute cheveux androgenetique.quelle methode greffe preconisez vous: alopecie diffuse.post traitement? Methode fue intensive?

    1. Auteur
      Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *