C’est quoi ChauveStory ?

Y'en a sous le chapeau !Si j’avais su ce qui allait m’arriver, je me serais appelé ArchiBald

Salut, je m’appelle Anthony. Si j’avais su ce qui allait m’arriver, je me serais appelé ArchiBald. Ca veut dire ArchiChauve en anglais.

Dans l’échelle de Norwood-Hamilton, je suis niveau 6. En formation pour passer grand maître de niveau 7. Ca équivaut à un Master à quelques cheveux près.

Dans l’hypothèse où ce ne serait pas assez évident, ce site parle surtout de cheveux, poils, tifs, touffes, avec le parti pris d’en rire (mais pas uniquement).
– Se poiler avec les personnes qui se posent des questions sur cette curiosité anatomique.
– Se bidonner avec les gens qui s’en foutent.
– En parler avec ceux qui sont chauves, tous les jours.
– En causer avec les gens de passage, chevelus et non chevelus.
– Informer ceux qui seront chauves un jour.
– Chroniquer, divertir, partager et échanger à ce sujet.

Si vous voulez apprendre plein de trucs marrants, utiles ou intéressants sur ces questions, faites-vous une faveur en vous abonnant à ChauveStory.


 

Vous n’avez (n’êtes…) pas que des cheveux. On parie?


J’ai commencé à perdre mes cheveux au tournant des années 2000
. J’avais 25 ans à l’époque et je ne vais pas cacher que pendant quelques années, ça m’a beaucoup complexé. Pourtant je n’ai rien fait pour stopper ça. Je n’ai pas consulté. Je n’ai pas pris de traitement antichute. Je me suis quand même un peu renseigné sur internet mais sans plus (j’y reviendrai dans ce blog). Et puis, j’ai fini par me tondre le crâne.

Le regard que je portais sur ma propre calvitie a pris une nouvelle dimension le jour où un ami et mentor, m’a dit en rigolant : « Toi, t’as pas que des cheveux ! » Alors que j’étais clairement un crâne d’oeuf, tondu à ras, sans sabot, quand il m’a sorti ça.

Sur le coup, j’ai pas compris ce que ça voulait dire. J’ai rigolé pour pas le vexer, et puis j’y ai repensé, plus tard, tout seul, dans mon coin, devant le miroir. En fait, c’est vraiment une blague pourrie à faire à un chauve mais sa remarque était intelligente et pleine de bon sens. En gros, il me chambrait sur ma calvitie tout en me disant qu’avec ou sans cheveux, c’est mieux de faire marcher sa tête pour avancer dans la vie de tous les jours. Pensez-y le jour où vous voudrez narguer gentiment un chauve…

Ce que je retire de cet épisode, c’est que l’autodérision est le meilleur remède contre la calvitie. Il y a un cap à passer avec des phases aléatoires où on se mange des regards sur son crâne dégarni. Si vous doutez un peu de qui vous êtes, de ce que vous voulez accomplir dans ce monde, de vos idéaux, vos valeurs ou si vous êtes dans un bad trip, ce n’est pas très cool, mais ça passe quand même. Maintenant, ce genre de situation me fait toujours rire quand ça m’arrive.

Comme la plupart des chauves, il y a longtemps que j’ai décidé d’assumer, de me tondre le crâne régulièrement et de prendre le parti d’en rire. Un coup de tondeuse et on n’en parle plus. Ca fait plus de 15 ans que je suis pas allé chez un coiffeur et que je vis avec ma calvitie, tous les jours.

Si vraiment vous vivez votre calvitie comme un enfer, renseignez-vous sur les traitements, les produits anti-chute, les implants, les perruques, les postiches ou le combover (la mèche rabattue). Consultez des personnes dont c’est le métier : médecin, dermatologue, chirurgien, spécialiste. Et forgez-vous votre propre opinion. Pas celle des autres et du qu’en dira-t-on. J’ai décidé de monter ce site pour aborder ces sujets là.

Et croyez-le ou non, maintenant j’en connais un rayon en matière de cheveux, de calvitie, de traitements et des mécanismes psychologiques et sociologiques qui se jouent avant / pendant / après.

Chevelu ou non, soyez le bienvenu ici.

Dans la vie de tous les jours, je travaille dans l’informatique, le conseil aux entreprises, le développement de business sur internet. Sur des thématiques très diverses. J’aime ce que je fais. Je l’ai choisi et ça joue un rôle important dans mon équilibre personnel et professionnel.

J’aime aussi les possibilités que permet le net au niveau des rencontres, de l’inattendu. ChauveStory, c’est un délire, un hommage et un lieu où je sais que je vais faire de belles rencontres. Je ne réponds pas aux haterz, aux gens désagréables mais pour les autres, n’hésitez pas à me contacter. Ca fait toujours plaisir.

Qui que vous soyez, quoi que vous êtes, vous aussi, venez témoigner et faire poiler les autres avec vos histoires de cheveux. Et si vous êtes trop timide, abonnez-vous pour avoir accès aux témoignages et aux poilades des autres!